Bibliothèque municipale de Rouyn-Noranda

Jeunesses

Biographies et Mémoires

C'était la maison du diable

Christopher Spry

Même dans ses cauchemars, Christopher sent encore le bâton s'abattre et mordre sa peau jusqu'au sang. Son bourreau, c'est sa mère adoptive. Celle qui, au contraire, aurait dû prendre soin de lui. Derrière les portes de la banale maison, le petit garçon vit un enfer quotidien. Face à cette tyrannie, Christopher est désarmé. Il est humilié, roué de coups, maltraité jusqu'à l'inimaginable. Sa mère le laisse sans manger pendant des semaines, l'attache dehors, nu, des nuits entières. 
Elle lui fait avaler de l'eau de javel et lui assène même des coups de couteaux. Pendant ces longues années de supplice, voisins et services sociaux n'interviendront pas, aveugles à la souffrance évidente d'un enfant sans défense. Si Christopher a survécu, c'est uniquement parce qu'un jour, enfin, il a pu s'enfuir.