Un accès à nos espaces En savoir plus

Bibliothèque municipale de Rouyn-Noranda

Adultes

Roman québécois et canadien

Dans les yeux de laurence

FRANCINE LAVIOLETTE

958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.958. Laurence Michaud est une fillette heureuse et bien entourée. La rue Saint-Joseph, où elle habite avec ses parents et sa soeur, offre un des voisinages les plus animés de Longueuil. Passant des heures à s'inventer des jeux en compagnie des autres enfants, l'aînée du laitier vit dans un univers de bâtons de Popsicle et de Kik Cola. Son arrivée à l'école Saint-Georges lui réserve cependant une amère déception. Dès la rentrée, elle est prise à partie par Patricia Lauzier, une tête forte déterminée à lui nuire. En raison d'un strabisme sévère, Laurence porte des lunettes depuis ses trois ans. Et voilà qu'elle hérite du surnom « Les barniques ». Devenue la cible de moqueries, l'élève se voit rapidement ostracisée par ses pairs. Un changement d'institution scolaire ne règle pas le problème, mais, au couvent, elle se fait une amie, Hélène Vincent, qui tire graduellement sa camarade vers une petite délinquance.

Farida

Monia Mazigh

À travers le récit d'une femme atypique qui a su défendre son indépendance, Monia Mazigh nous fait voir avec beaucoup de réalisme le modèle patriarcal qui conditionnait la société tunisienne au siècle dernier

Sur la côte de Grand-Pré

Genevieve Graham

À l'été de 1755, Amélie Belliveau vit avec sa famille en Acadie entourée de la mer, des collines verdoyantes et de ses amis micmacs. Sereine. Habitués à leur vie paisible de fermiers, les gens de la communauté croient qu'ils pourront conserver leur statut politique neutre malgré les rumeurs inquiétantes qui circulent. Mais lorsque les Acadiens refusent de prêter serment d'allégeance à la Grande-Bretagne dans sa guerre contre la France, l'armée britannique envahit brutalement Grand Pré, prend possession des terres et expulse les familles de leurs demeures. C'est ainsi qu'Amélie et les siens sont envoyés en exil vers différents ports à bord de vaisseaux délabrés, dans des conditions atroces. Heureusement, la jeune femme peut compter sur un allié précieux : le caporal Connor MacDonnell, un officier écossais ayant jadis subi, à cause des Anglais, une épreuve horrible. Tandis que sa sympathie pour Amélie évolue en un amour d'exception et qu'il réalise avec horreur l'ampleur de la tragédie à laquelle il doit participer, il mettra tout en oeuvre pour porter secours à Amélie et son peuple, quitte à être accusé de trahison et risquer sa vie. Car sa vie et celle d'Amélie sont désormais liées par un amour plus fort que toutes les guerres...

Histoires laissées pour morte

André Harmegnies

Histoires laissées pour mortes est une tranche de vie romancée et inspirée de la dernière décennie de l'auteur. Après avoir vécu précipitamment en quelques mois trois événements les plus marquants dans sa vie, notre personnage regroupe ses fibres émotives et il part à la conquête de l'Amour, un état fondamental et incontournable de son bonheur de vivre. Entre les imprévus des sites de rencontres sur le Web et les hasards journaliers frôlant l'érotisme, notre personnage relate le récit de plusieurs événements et rencontres inoubliables sur un rythme concis et soutenu. Sa prose, sa poésie, ses réflexions et ses rencontres amoureuses originales et hors de l'ordinaire font vivre une fresque d'émotions...

Les Sorcières Van der Beek

Camille Noël

1793 Bas-Canada Les autorités britanniques de la colonie craignent une menace d'invasion française suite à la révolution de Napoléon. Tout suspect est sous haute surveillance. C'est pourquoi le capitaine Blackeney est mandaté pour enquêter sur les Van der Beek. Cette mystérieuse famille, uniquement composée de femmes, vit à l'écart de la société, et les rumeurs rapportent qu'il s'agit de sorcières.

Pourchassée, Eulalie Van der Beek, qui n'a que dix-sept, sera confrontée à des situations difficiles. Déchirée entre son père et sa mère, l'homme qu'elle aime et les convictions de sa famille, elle devra faire des choix qui changeront définitivement sa vie.

 

 

Les Petites victoires de Constance Prévost

Amélie Vallée

En théorie, Constance Prévost devrait être aux côtés de Jay, la rock star irrésistible qui l'a invitée à l'accompagner en tournée à Londres. Dans les faits, elle pioche sans succès dans un pot de Nutella gelé, portant les mêmes vêtements depuis trois jours. Tout ça parce que, sur le point de donner une nouvelle chance à l'amour, la jeune trentenaire s'est surprise à vouloir d'abord apprendre à se faire confiance et à apprivoiser la solitude. C'est ainsi qu'elle a abandonné son musicien pour partir sur un coup de tête escalader le Kilimandjaro avec un groupe d'aventuriers amateurs. De retour au Québec, la brunette s'aperçoit que ses amis sont loin de partager ses préoccupations identitaires. Entourée de complices aux antipodes du célibat, Constance voit ses choix solidement mis à l'épreuve lorsque le beau Jay revient en ville. Parviendra-t-elle à se faire pardonner sa désertion ?

Florence

Dolorès Leduc

Comment Florence se débrouillera-t-elle avec son enfant qu'elle doit élever seulement avec l'aide de Gabrielle, sa mère? Son travail lui apporte beaucoup de satisfactions, mais elle y vit de l'intimidation et même du harcèlement sexuel. Sans oublier son fils qui lui donne du fil à retordre, ainsi qu'une vie amoureuse tumultueuse et marginale pour l'époque. C'est dans le contexte des années '70 et '80 que les personnages évoluent avec leurs peines, leurs joies et leurs problèmes. Une période contestataire qui est sans contredit passionnée, rude et parfois même violente.

L'Annexe

Catherine Mavrikakis

Quand elle n’est pas en mission à Londres, Tripoli ou Tel Aviv, Anna aime retourner à Amsterdam, dans l’annexe secrète où la famille d’Anne Frank a tenté d’échapper à l’horreur nazie. Durant un de ses pèlerinages là-bas, l’espionne se rend compte qu’elle est suivie. Promptement, l’organisation se charge de l’exfiltrer dans une maison de protection, dont on lui cache à dessein le lieu. C’est là qu’Anna fait la connaissance de Celestino, un fou de littérature. L’homme fantasque veille sur elle et sur les huit autres membres qui forment l’insolite communauté de cette nouvelle annexe. Entre Anna et lui s’amorce alors un dangereux pas de deux.

Le Tuteur

Simon Lafrance

Samuel, tuteur de français, aspire au métier de scénariste. Il souhaite écrire la prochaine grande comédie télévisuelle. Mais comment peut-il toucher les gens quand rien ne semble l’atteindre lui-même ?? Sa copine le quitte, ses élèves le méprisent. Quelque chose doit changer. C’est à ce moment que Samuel rencontre la mère d’un de ses jeunes, une femme inébranlable face à la mort qui l’entoure. Serait-elle la clé ?? Et si, ensemble, ils apprenaient à s’ouvrir ?? Simon Lafrance signe ici un roman bien de son temps. Sous le couvert d’un humour mordant, il raconte l’histoire dramatique d’un jeune homme qui cherche à réaliser ses ambitions et celle d’une femme déroutante.


Né en 1990, Simon Lafrance étudie la littérature et le cinéma, avant de faire son entrée à l’École nationale de l’humour, à l’automne 2013. Il collabore ensuite à différents magazines et à des émissions de radio et de télévision. En 2016, Simon retourne à ses premières amours et publie un premier roman, bien noir et empreint d’humour. Aujourd’hui, il écrit autant pour les adultes que pour la jeunesse.

Hôtel du bord de mer

Agnès Ruiz

Dans ce roman à la fois drôle et dramatique, Agnès Ruiz nous conduit de secret en secret au coeur de la vie d'une famille délicieusement dysfonctionnelle. Avec la Gaspésie et son air marin en toile de fond, elle raconte avec brio les joies et les peines de ses personnages au destin presque plus grand que nature.

Une irrésistible envie de fleurir

Christine Michaud

Pour certains, 45 ans, c'est la moitié d'une vie, mais c'est plutôt court si l'on se fie au principe de la floraison humaine. À l'instar des plantes, certains humains prennent plus de temps que d'autres à faire leurs racines. C'est le cas de Juliette. Elle se croyait au sommet de sa carrière d'animatrice télé, dans une vie amoureuse bien rangée. Mais en l'espace de quelques jours, elle perd son travail, son petit ami, tout comme la confiance qu'elle avait en elle et en l'espoir de jours meilleurs. Lors d'un voyage qui la conduira dans la forêt de Brocéliandre, elle comprendra que pour améliorer sa vie, l'humain a besoin de retrouver sa vraie nature. Pour y parvenir, elle s'intéressera à la psychologie, à la philosophie, aux arts et à la spiritualité. Sa quête la mènera sur l'île d'Orléans où, avec l'aide d'une petite fille de sept ans et la vieille dame qui en prend soin, Juliette apprendra à fleurir de nouveau.